Historique

Historique

MACOSA a été créée le 19 mars 1973.

Spécialisée dans la fabrication en sous-traitance de lingerie-corsèterie moyenne gamme, elle bénéficia de l'épanouissement du marché de la lingerie féminine à la fin des années 70 en ayant pour clients toutes les marques françaises et quelques étrangères. Elle compta jusqu'à 250 salariés à la fin des années 90, mais l’amplification de la délocalisation entre 1995 et 1999 notamment la poussa à rebondir, et à entrer en résistance pour sauver les savoir-faire et les salariés qui ne méritaient pas d’être mis au piloris à cause de décisions politiques macro-économiques .

C’est pourquoi MACOSA dut trouver dès l’an 2000 de nouveaux clients dans le haut de gamme et le luxe et se diversifier avec de nouveaux produits comme le maillot de bain, le beachwear, la lingerie spécifique (grande taille, pour adolescente, de sport, de maternité), la lingerie de nuit, les vêtements d'intérieur, les tee-shirts marins, les articles de danse, les polos et sweat-shirts. Couvrant ainsi le chaîne et trame comme la maille coupée cousue. Elle accompagne aussi des jeunes créateurs qui démarrent et en intègrent deux ou trois par an.

La demande évoluant, le personnel très qualifié quitta les très grandes séries et dut s'habituer aux petites et très petites séries (50 pièces / référence / couleur).

Un bureau d'études fut créé en juin 2004 avec des modélistes permettant de mettre au point les collections en interprétant les croquis des stylistes des marques.

Depuis 10 ans, MACOSA s'internationalise en travaillant pour de nombreux clients étrangers : Britanniques, Autrichiens, Hollandais, Australiens, Belges, Allemands.

MACOSA compte aujourd'hui 100 salariés, majoritairement des femmes (94%). Implantée non loin de Paris en milieu rural, elle participe à l'équilibre de l'aménagement du territoire. C'est également le premier sous-traitant de France dans le domaine de la lingerie-corsèterie et du balnéaire. 

Depuis 5 ans, MACOSA fabrique de la lingerie et du maillot de bain pour homme.